REVUE DE PRESSE : Le Progrès : Campagne Municipale contestée : la tension monte au sein du conseil

Le Progrès de Lyon – ACTU Lyon Ouest
De notre correspondante locale, Stéphanie GALL 11 nov. 2020 à 19:50

Mesures sanitaires obligent, les élus se sont réunis ce mardi soir en visioconférence. Peu de délibérations mais des échanges tendus entre l’exécutif et l’opposition.

Bibliothèque

La Bouquinerie est un service de la mairie. En 2020, 3 500 € lui ont été attribués. L’équipe municipale souhaite changer son fonctionnement afin de la rendre plus attractive : horaires élargis et partenariat avec des intervenants culturels. Céline Garcia, conseillère municipale, va prendre en charge son développement. Une nouvelle équipe est en train de se mettre en place, les bénévoles actuels ayant décidé de quitter leur poste.

Élections municipales

Elles se sont déroulées le 15 mars et le 28 juin. La liste de Jean-Marie Hombert est arrivée en tête avec 281 voix, celle de Thierry Loir a recueilli 138 votes et celle du maire sortant, Pierre Curtelin, 123.

Thierry Loir a demandé au tribunal administratif d’annuler les opérations électorales car, selon lui, trois personnes de la liste gagnante étaient déjà dans l’ancien conseil municipal ; le positionnement des affiches n’a pas respecté les règles ; des objets publicitaires ont été distribués pendant la campagne et enfin, Jean-Marie Hombert n’a pas eu un comportement neutre le 28 juin, devant le bureau de vote.

Face à ces accusations, les membres de la liste de Jean-Marie Hombert ont été contraints de prendre un avocat qui leur a coûté 4 600 €. Les points avancés par Thierry Loir ont été rejetés par le rapporteur général et le tribunal.

Le 6 novembre, Thierry Loir a donc décidé de saisir le Conseil d’État.

Selon le maire, « Ceci est un manque de respect pour la démocratie à Saint-Romain. Je regrette l’attitude de l’opposition qui n’est pas constructive pour l’évolution de notre communauté. Je laisse les Saromagnots juger de l’utilité de cette démarche. » Thierry Loir conclura la séance : « Ce n’est pas le conseiller municipal qui s’adresse à vous mais le candidat Thierry Loir qui reproche certains faits au candidat Jean-Marie Hombert.

La commission électorale m’a débouté et vous a aussi débouté dans un certain sens puisque vous me demandiez de verser 4 200 €. Le rapporteur a donné son jugement le jeudi soir. Comme vous le savez de nouvelles pièces ont été versées le vendredi matin, elles n’ont pas pu être prises en considération pour rendre le jugement. Ce sont des pièces importantes, notamment un procès-verbal de gendarmerie ou encore de fausses déclarations. »

Parking des Basses-Séguines

Un fond de concours de 6 900 € a été versé au Sigerly en 2018 dans le cadre de l’électrification du parking. Une durée tacite d’amortissement avait été fixée à 3 ans (2 300 € par an) sans jamais faire l’objet d’une délibération. Le conseil la valide officiellement à 13 voix.

Plan climat communal

Guillaume Malot, 4e  adjoint, souhaitait organiser une commission générale pour travailler sur le projet. Compte tenu du comportement de l’opposition, il décide de l’annuler.

Il est « extrêmement déçu du comportement de l’opposition » avec qui il souhaitait « travailler main dans la main et essayer de construire des projets. Force est de constater que ce ne sera pas possible durant le mandat. »

%d blogueurs aiment cette page :